La foi chrétienne face à l'intelligence artificielle

i
Elise Perrier, corédactrice en chef

La foi chrétienne face à l'intelligence artificielle

EDITO
L’intelligence artificielle (IA), qui tente de reproduire le fonctionnement de l’intelligence humaine, connaît un développement vertigineux.

Utilisation de robots pour des tâches pénibles ou répétitives, marketing ciblé, traitement de données de masse : autant d’éléments qui font partie du champ d’action de l’intelligence artificielle. Les scientifiques prévoient des machines qui repèrent les cancers mieux que les médecins, des robots pour aider les séniors et des voitures sans conducteurs !

Plus étonnant, le robot BlessU-2 («bless you too», «que toi aussi tu sois béni»), créé par l’Eglise protestante allemande à l’occasion du 500e anniversaire de la Réforme. BlessU-2 parle 7 langues, voix de femme ou d’homme au choix, et offre quatre types de bénédictions: traditionnelle, amicale, d’encouragement ou de renouveau. Si vous vous rendez au Japon, vous pourrez rencontrer une version du robot Pepper (en couverture de ce journal) spécialisée dans les rites funéraires bouddhistes *. Aux Etats-Unis, un ancien ingénieur de Google a créé une Eglise préparant l’avènement d’un Dieu d’intelligence artificielle qui viendrait sauver les humains…

Des robots pasteurs ? Provocation plus que réalité. Mais les développements de l’IA soulèvent d’importantes questions éthiques. Prenons la voiture autonome : lors d’une collision, si elle doit choisir entre tuer un enfant et tuer une personne âgée, que programmer ? Si un robot chirurgien commet une erreur, qui sera responsable ? Ces technologies iront-elles jusqu’à remplacer l’humain ?

L’intelligence artificielle questionne aussi le chrétien. Le message de l’Evangile se fonde sur l’incarnation de Dieu qui se fait homme. Dieu choisit d’assumer la condition humaine, et sa vulnérabilité ; il le rejoint dans la faiblesse d’un petit enfant. C’est à travers ses limites et sa condition mortelle que le chrétien est appelé à découvrir Dieu. Le développement de l’intelligence artificielle tend plutôt à démultiplier la force et la puissance humaines.

L’intelligence artificielle est une avancée extraordinaire. Mais les chrétiens, par leur message et leurs valeurs, ont un rôle à jouer dans l’orientation prise par ces technologies. Afin qu’elles soient au service de l’humanité, et non un outil d’asservissement des plus faibles.

* Deux vidéos de Religion News Service à trouver sur Google en tapant «Meet BlessU 2» et «Can a robot be a priest».