70 ans du Conseil Œcuménique: les défis qui attendent le COE (6/6)

© Réformés.ch
i
© Réformés.ch
© Réformés.ch

70 ans du Conseil Œcuménique: les défis qui attendent le COE (6/6)

Créé en 1948 après la Guerre, le COE vise plusieurs objectifs. L'unité des églises, un sens de la mission renouvelé et repensé, une solidarité entre les églises pour s'engager dans les grands défis de la justice, de la paix et de la sauvegarde de la Création. En 2018 ces défis sont à relever dans un contexte nouveau.

Le COE s'est engagé lutté avec succès dans la lutte contre l'apartheid. Il est resté plutôt timide pendant la guerre froide, offrant aux orthodoxes un lieu de concertation et de ressourcement, hors de l'ex-bloc soviétique. Depuis la chute du mur, il s'est engagé sur de nouveaux enjeux. Il est parti prenant du processus dit de "Tozanso" entre les deux Corée, qui a plus de 20 ans aujourd'hui. D'ailleurs des délégués des deux Corées étaient à Genève lors de la visite du Pape. Depuis des années, le COE envoie des observateurs en Israël et en Palestine, pour contribuer à une solution non violente du conflit.   

Il n'est pas non plus resté insensible aux évolutions de la chrétienté, au développement fulgurant du Pentecôtisme. Il est à l'origine de la création du Forum chrétien mondial. À ce jour c'est le seul organisme à l'échelle de la planète qui réunit toutes les familles du christianisme, le catholicisme y compris. Sous l'influence de la spiritualité pentecôtiste, on y cherche une voie de dialogue différente des autres.

Décryptage avec deux experts et acteurs du mouvement oecuménique, Hubert Van Beek, secrétaire émérite du Forum chrétien mondial et Théo Büss, pasteur et journaliste

A écouter également

aucun contenu trouvé...

A voir également